Qissati Books : le BIG WHY

Livre Tata est Partie

A la base de tout projet, il y a un “pourquoi”. Là où le moteur puise son essence pour démarrer, là où la motivation plante ses racines.

Ce sursaut, je le dois à une personne chère à mon coeur, partie très vite. Mais aussi à mes deux filles, pour qui j’ai eu envie d’aller jusqu’au bout malgré un deuil encore tout frais et la fatigue intense mêlée de tristesse qui l’a accompagné. J’ai voulu écrire ce livre pour laisser une trace d’elle, la tante chérie de mes filles. Lui rendre hommage, elle qui n’a pas eu d’enfants dans cette vie et dont le souvenir s’éteindra avec moi. Je veux que sa mort serve de rappel et apaise le coeur de ceux qui liront son histoire…

Le “Big why” de Qissati Books

C’est donc celui ci : écrire et publier mon propre livre car je n’en ai pas trouvé de semblable lorsque j’en ai eu besoin. Un livre qui aborde la perte d’un être cher, le deuil, mais en accord avec l’islam. Notre noble religion, parfaite en tous points, dans laquelle se trouvent nos réponses… Quand ma petite fille venait vers moi avec la tête remplie de questions, je ne voulais pas lui répondre que Tata s’était transformée en étoile ou qu’elle était partie “quelque part très loin” pour calmer ses appréhensions et me donner du répit. J’ai refusé de mentir, cela brise la confiance durement gagnée.

Alors, une nuit d’insomnie, j’ai pris mon ordinateur et j’ai écrit d’une traite. Toute la maison était endormie, la pleine lune brillait par la fenêtre. Le lendemain j’ai lu mon texte à Safiya, presque 5 ans, qui ne m’a pas interrompue une seule fois. Elle a reconnu tout ce qu’on a vécu ensemble après qu’Allah ait rappelé Tata Anissa à Lui. Elle a reconnu les phrases prononcées avec sa spontanéité et son innocence de petite fille, qui confèrent une dimension si authentique à mon récit. Je lui ai demandé si elle acceptait que l’on fasse découvrir l’histoire de sa tante à d’autres enfants, en racontant à quel point elles se sont aimées. Son petit visage s’est illuminé de joie. Ce matin là, j’ai eu le sentiment salvateur d’avoir tourné une page.

Le chagrin demeure

Oui, des années plus tard mon coeur n’est toujours pas guéri, il se manifeste d’ailleurs violemment quand je retombe sur une photo, un email ou un cadeau de ma soeur. Elle était très généreuse, donc elle a peuplé ma vie de souvenirs concrets et abstraits. Ce chagrin me laisse le souffle court et les idées brumeuses… Mais el hamdoulillah j’arrive à apprivoiser ce compagnon imposé chaque jour un peux mieux.

Tata est Partie a joué un rôle essentiel sur le chemin de notre deuil, chaque mot couché sur le papier a été un baume. J’espère qu’il servira de réconfort à d’autres familles qui traversent le même chagrin, car le silence peut causer beaucoup de dégâts dans ce genre d’épreuves. Qu’Allah vous facilite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *